Paul Eluard site officiel 2018-10-11T23:01:30+00:00

Hommage à Jean-Charles Gateau pour le troisième anniversaire de sa mort (le 10 octobre 2015).

En guise d’hommage

Quel lecteur occasionnel, amateur, lycéen, étudiant, chercheur, n’a pas, un heureux jour de son existence, été dirigé vers l’une des études de Jean-Charles Gateau ?

Cet écrivain, qui fut professeur de l’Université Stendhal de Grenoble de 1973 jusqu’à sa retraite, a vécu et a écrit dans l’intimité de la poésie d’Eluard pendant quinze ans jusqu’à en devenir lui-même, comme il le nomme, un « frère voyant ».

Ne pas séparer l’exégèse des textes ou des tableaux de leur situation historique et biographique, pour entrer dans le vif de l’œuvre, tel fut le secret de l’art critique de Jean-Charles Gateau, lecteur aussi sensible que rigoureux, d’une très grande culture et passionnément attentif à son temps.

Il reste à ce jour le seul biographe de Paul Eluard et la qualité de ce travail est telle qu’il fait aujourd’hui encore référence, trente ans après sa parution.

Les ressources de l’internet

Les amateurs de la poésie d’Eluard ont désormais la possibilité de se rendre sur certains sites internet, où à travers les textes du biographe que nous saluons, ils trouveront un accès facile à l’œuvre du poète disparu en 1952.

Deux volumes consacrés aux relations d’Eluard avec ses amis peintres se trouvent dans les « Ressources numériques » de la Librairie Droz (à consulter en spécifiant l’auteur : Jean-Charles Gateau) et sont lisibles en ligne :

L’amour Paul Eluard et la peinture surréaliste (1910-1939)
(collection Histoire des Idées et Critique Littéraire), Genève, Droz, (Vol.1) 1982

Eluard, Picasso et la peinture (1936-1952)
Genève / Suisse, Ed. Librairie Droz (Vol 2), 1983.

La librairie Droz présente ainsi les deux études :

“ L’amour de la peinture, et l’amour des poèmes d’Eluard ont déterminé le choix du sujet de cette étude de J C Gateau sur le poète et la peinture, dont le premier volume consacré à la peinture est suivi d’un second volume intitulé Eluard, Picasso et la peinture, 1936-1952 (Droz, 1983).

En se limitant aux textes et aux poèmes, déjà nombreux, explicitement dédiés ou consacrés aux peintres et à la peinture, Jean-Charles Gateau tente de préciser les rapports qu’Eluard a entretenu avec les peintres, ses amis, d’élucider ceux que son oeuvre entretient avec la leur. Cela ne pouvait se faire qu’en pratiquant la biographie et l’exégèse. Aussi, sans se sacrifier à la biographie pour elle-même, Jean-Charles Gateau revient et lève le voile sur des événements peu connus de la vie d’Eluard, tout en se livrant à un corps à corps avec les poèmes.”

Enfin on peut espérer que la biographie en version papier :

Paul Eluard ou le frère voyant, collection biographies sans masques, Robert Laffont, 1988, 363 pages, 33 pages d’index, un index des œuvres d’Eluard et une bibliographie sera, elle aussi, comme le souhaitent tous ses amis, consultable en ligne un jour prochain.

Les actualités

« Sauver la maison »

Un admirateur de la poésie d’Eluard a envoyé, avec sa contribution au sauvetage de la première maison du poète à Saint Brice-sous-forêt, un long poème « en hommage à cette habitation et à l’âme de son propriétaire ».
Nous publions ici des extraits de cette émouvante incantation pour consacrer la « maison à sauver » en habitacle de l’âme du poète (maître des mots).

« Sauver la maison

Elle abritait un maître.
Maître des mots,
Les chants de son âme
Résonnent encore
Dans ces murs de souvenirs.[…]

Ô masure
Soumise au défilé
Des saisons
Illumine nos cœurs
D’émotions.
Ô fenêtre sur un être
Sur le monde,
Donnant à voir
Les dorés filaments
De son génie.
Ô lieu grandiose
Aux volubiles amitiés,[…]

Ô le tracé de son écriture !
Sur le cahier d’écolier[…]

Dans cette maison miroir
Se reflète la vérité
Du poète,
Envoyant partout
Ses visions d’humanité.
Il faut garder
Ce lieu de mots
De tous les dangers[…]

Ce lieu couronné des sons
Et des guirlandes d’amitiés
Partagées par Paul Eluard ;[…] »

( I. K. )

La vidéo

Eluard et ses amis peintres et sculpteurs
« Voir et Donner à voir »