Cécile Eluard 2018-08-25T13:06:57+00:00

Cécile Eluard

« Cécile Eluard, fille unique de Paul Eluard et de Gala, et Présidente d’Honneur de notre Association, nous a quittés il y a deux ans, le 10 août 2016.

Elle reste l’inspiratrice des actions de l’Association, dans tous les domaines.

C’est ainsi que cette dernière année nous avons choisi de mettre à l’honneur les peintres amis et collaborateurs de son père – qui furent aussi bien souvent ses propres amis – autour de la « table ronde » organisée au centre Pompidou.

Elle se réjouirait certainement de la grande exposition sur Eluard et Picasso en cours de préparation pour l’automne 2019 au musée Picasso de Barcelone, qui sera ensuite accueillie au musée Picasso à Paris en 2020. Très proche du grand artiste, qui fit d’elle un délicieux portrait aux crayons de couleurs et qu’elle accompagnait aux matchs de boxe, elle fut aussi l’amie de Dominguez, Valentine Hugo, Man Ray, Giacometti et tant d’autres. N’oublions pas Roland Penrose et sa femme Lee Miller dont le fils, Anthony Penrose, a récemment écrit et réalisé un film à partir de ses souvenirs et de nombreux documents. C’est un témoignage émouvant dans lequel la jeune Cécile Eluard, que la plupart d’entre nous n’ont pas connu, est aussi présente. »

Nous voudrions rappeler deux de ses grandes qualités : son désintéressement et sa générosité – trop ignorés du public et, il faut le dire, de la presse.

La preuve la plus marquante de son désintéressement aura été la renonciation à héritage qu’elle signa à la mort de Paul Eluard, à la demande de sa veuve. Jusqu’à son décès, même devenue une très vieille dame, Cécile a toujours refusé que l’on divulgue les courriers qui attestent ce qui constituait dans les faits une spoliation. La dernière épouse d’Eluard, âgée de 38 ans au décès du poète en 1952, n’était mariée que depuis un an et demi … Cet héritage assura son existence jusqu’en 2000.

C’est ainsi que la bibliothèque, les tableaux, les objets d’art premier, les archives, les photos, les manuscrits, les correspondances d’Eluard furent dispersés, souvent sans qu’aucune trace de leur origine en soit conservée (ni en vente publique, ni dans des catalogues de libraires), ce qui a porté un préjudice irréparable à l’étude de l’œuvre, des amitiés et de la personnalité de Paul Eluard.

Quant à sa générosité, deux exemples suffiront à l’illustrer, parmi tant d’autres : les donations faites à notre Association et l’abandon de ses droits pendant un an sur le poème Liberté au profit des « Restos du Cœur ».

Tous ceux qui l’ont connue pourraient d’ailleurs attester cette générosité : toujours prête à faire des cadeaux, à aider qui était dans le besoin. Tout comme Eluard. Car si Cécile n’a pas eu l’héritage matériel de son père, elle avait par contre sans aucun doute reçu son héritage moral, bien plus précieux.

Cécile Eluard et Paul Eluard-1948-Golfe-Juan
Share This